Bien choisir sa tronçonneuse

9 janvier 2015

Outil indispensable de votre jardin, elle ne s’achète pas à la légère. À essence ou électrique, chaque tronçonneuse a son utilité (bricolage, élagage, abattage…) et son confort d’utilisation. Explication.

   

Une tronçonneuse se choisit en fonction du type de chaîne, de sa motorisation et de la longueur de son guide, qui varie de 30 à 60 cm. Un guide court (30 cm) est pratique pour l’élagage ; un guide long (45-60 cm) facilite l’abattage et le débitage de bois de chauffage. Un guide de 40 cm est un compromis raisonnable pour tous les travaux du jardin. Reste à choisir la motorisation.

À essence

Classique et polyvalent, ce choix offre le double avantage de l’autonomie (il s’utilise dans n’importe quel lieu) et celui de la puissance grâce à un moteur 2 temps qui monte rapidement en régime. Les fabricants l’ont fait évoluer pour qu’il soit moins bruyant et dégage le moins de gaz d’échappement possible. L’assistance au démarrage et l’allumage électronique facilitent sa mise en route et son utilisation. Pour les travaux au jardin, un moteur de 35 à 45 cm3, développant une puissance de 1,5 kW (2,1 ch) à 2,5 kW (3,3 ch), suffit largement.

Utilisation : élagage, abattage et débitage de gros volumes de bois de chauffage.

Sur secteur

Ce type de tronçonneuse est peu bruyante et simple d’utilisation. Si elle est idéale pour les jardins urbains, son câble d’alimentation devient un handicap pour travailler dans les arbres. Par contre, ce fil à la patte n’est pas gênant pour débiter du bois de chauffage. Pour le jardin, choisir un moteur entre 1 400 et 2 000 W.

Utilisation : petit élagage, débitage de faibles volumes de bois de chauffage et bricolage.

Sur batterie

Cette option apporte l’autonomie de mouvement du moteur à essence et le silence relatif du moteur sur secteur. Mais la puissance disponible reste toujours limitée, même si les nouvelles batteries permettent d’avoir des performances semblables à celles d’un moteur à essence. Principal bémol : il faut recharger la batterie au bout de 30 à 45 minutes ! Si le développement des batteries 36 V/4 à 6 Ah apporte plus de confort, leur prix reste encore trop élevé. Il est donc préférable d’acheter une machine avec plusieurs outils alimentés par la même batterie.

Utilisation : petit élagage, bricolage et débitage de très faible volume de bois de chauffage.

Les bons gestes :

■ Avant de mettre la tronçonneuse en marche, assurez-vous que la chaîne ne soit ni trop lâche ni trop serrée. Les derniers modèles disposent d’un système de tension sans outil, facile à utiliser.

■ Vérifiez le niveau du réservoir d’huile.
■ Lancez le moteur pour vous assurer du bon fonctionnement du frein de chaîne. En poussant dessus avec le dos de la main gauche, la chaîne doit s’arrêter immédiatement.
■ Appuyez sur la gâchette pour lancer le moteur au maximum afin d’éviter que la chaîne ne se bloque. Attention au rebond. La meilleure technique consiste à poser la chaîne en rotation sur le tronc et à la laisser pénétrer toute seule.
■ Quand vous avez fini, n’oubliez pas de remettre le cache sur le guide pour éviter les coupures accidentelles.

Pour l’entretien :

■ Contrôlez la tension d’une chaîne neuve au bout de 5 minutes car elle se détend rapidement, puis toutes les 30 minutes.
■ Nettoyez régulièrement le pignon d’entraînement, le filtre à air du moteur à essence ou les ouïes de refroidissement du moteur électrique.
■ Affûtez ou faites affûter souvent la chaîne.

Par jean brevin

Découvrez aussi :

Le nec plus ultra pour bêcher le jardin
Choisir sa cabane de jardin


Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon jardin & ma maison